Ajouter à la liste de souhaits

Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO

L’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) décrit le patrimoine mondial comme « une appellation attribuée à des lieux ou des biens, situés à travers le monde, possédant une valeur universelle extraordinaire. À ce titre, ils sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial afin d’être protégés pour que les générations futures puissent encore les apprécier à leur tour ». (Renseignements tirés du site Web de l'UNESCO)

Le paysage de Grand-Pré : un site du patrimoine mondial de l'UNESCO

Le paysage de Grand-Pré est un exemple remarquable et un modèle durable de la capacité humaine de surmonter des défis naturels extraordinaires et de rudes épreuves culturelles. Il s'agit d'un paysage agricole dynamique qui a été repris à la mer au 17e siècle et qui est toujours utilisé aujourd'hui, selon la même technologie et la même gestion communautaire. Il s'agit également d'un paysage symbolique puissant pour les Acadiens, qui ont vécu en harmonie avec le peuple mi'kmaq, qui ont été dispersés par le Grand Dérangement et qui se sont réconciliés, dans un esprit de paix et de partage culturel, avec la communauté anglophone. 

Il s’agit du lieu où se trouvent l’église et le cimetière du village acadien des 17e et 18e siècles qui sont devenus la toile de fonds du poème narratif de Longfellow Évangéline. Il s’agit également du lieu de commémoration de la Déportation des Acadiens. On y trouve de grands jardins, une église commémorative qui contient des peintures et des vitraux, un site archéologique, des expositions, une galerie d'art et un centre d'accueil. Une expérience recommandée dans la région de la baie de Fundy. 

Consultez le whc.unesco.org pour la définition complète approuvée de la valeur universelle exceptionnelle. 

N'oubliez pas de visiter le www.paysagedegrand-pre.ca pour obtenir des renseignements sur le plus récent site du patrimoine mondial de la Nouvelle-Écosse.

Ville de Lunenburg

La vieille ville de Lunenburg est l'une des deux seules communautés urbaines d'Amérique du Nord ayant reçu la désignation de site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle est considérée comme l'un des meilleurs exemples de planification d'une ville coloniale britannique en Amérique du Nord. Aujourd'hui encore, on peut apercevoir les grands voiliers amarrés au quai et entendre le bruit du marteau du forgeron pendant que des guides parlent des vies perdues en mer et des esprits qui reviennent hanter les vivants.

Les rues de Lunenburg qui longent le port sont bordées de boutiques exclusives et de restaurants. Elles forment un superbe lien avec les maisons patrimoniales aux couleurs vives qui semblent sorties tout droit d'un musée du XVIIIe siècle.

Profitez de votre séjour pour découvrir le patrimoine maritime de la Nouvelle-Écosse au musée des pêches de l'Atlantique (Fisheries Museum of the Atlantic) et des navires, dont le célèbre Bluenose II, réplique de la goélette de course originale, sans oublier son aquarium extraordinaire.

Gisements fossilifères de Joggins

Depuis plus de 150 ans, les gisements fossilifères de Joggins, sur les côtes de la baie de Fundy, en Nouvelle-Écosse, attirent scientifiques, visiteurs et géologues professionnels ou amateurs. Il est possible, en se promenant sur la plage d'apercevoir les restes fossilisés de créatures qui ont vécu sur terre il y a plus de 300 millions d'années. Le site a été sélectionné comme site de l'UNESCO parce que c'est ici qu'on trouve les vestiges les plus complets de l'âge carbonifère. Les falaises s'étirent sur plus de 15 kilomètres et laissent apercevoir des fossiles du carbonifère alors que Joggins et le reste du monde étaient couverts de forêts luxuriantes. Des plantes, des insectes, des traces de pas et les ancêtres des dinosaures sont là, mis au jour par le travail inlassable et la force incroyable des plus fortes marées au monde. Le centre d'interprétation permet de voir de près des fossiles de plantes, de vertébrés et d'invertébrés; il offre également des visites guidées.

Réserve de la biosphère de Southwest Nova

La Réserve de la biosphère de Southwest Nova (RBSN) se trouve au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. La côte est ponctuée de villages de pêcheurs, de paisibles bras d'eau et de grands phares. En parcourant la côte acadienne, vous traverserez certains des plus anciens établissements français du Nouveau Monde. En vous enfonçant dans les terres, vous découvrirez le joyau du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse : le parc national Kejimkujik, oasis de verdure, de forêts et de paysages enchanteurs, avec ses lacs et ses rivières – l'endroit idéal pour le camping, le canotage, le vélo et les randonnées pédestres. La réserve a été désignée par l'UNESCO à cause de ses caractéristiques uniques et de l'engagement en matière de développement durable et de conservation.